CSS3/jQuery Drop-down menu with tabs #7
Retour à l'accueil Des vidéos et photos exclusives dans mazleck Web Tv et Mazgalerie photos   |   Des vidéos et photos exclusives dans mazleck Web Tv et Mazgalerie photos   |   Des vidéos et photos exclusives dans mazleck Web Tv et Mazgalerie photos   |  
Document sans titre
 
 -  Il est 9:49 à Libreville
 
Culture africaine et émancipation de la femme font-elles bon ménage? Découvrez les réponses de ces femmes, toutes écrivaines.
Posté le : 17-12-2016

Culture africaine et émancipation de la femme font-elles bon ménage? Découvrez les réponses de ces femmes, toutes écrivaines.

Elles sont toutes issues d’Afrique, avec pour dénominateur commun leur passion pour le livre et leur amour pour la culture d’Afrique et du reste du monde. 

 
Document sans titre
  
Annie Lucienne Charnet

S’émanciper c’est sortir de ! La femme africaine peut s’extirper des facteurs aliénants de notre culture, au profit d’un monde favorable au concept de l’approche genre, qui met en relief les notions de protection et de défense des droits de la femme.

Au nombre des facteurs aliénant de notre culture, je peux notamment citer la pratique du veuvage, qui contribue dans certains cas de figure à avilir la femme. S’émanciper s’est suivre une progression inévitable. Disons que, comme la science, l’Homme tend vers le progrès social et s’éloigne de fait de l’erreur. Cette progression pour la femme africaine peut s’opérer dans ce monde en perpétuelle mutation, sans forcément renier sa culture.

Copyright@www.mazleck.com

Décembre 2016

 
  
Honorine Ngou

Dans notre culture, il y a comme une sorte de hiérarchisation des sexes, qui place l’homme sur un piédestal, en mettant un point d’honneur sur sa suprématie intangible. Ce facteur social est imprimé même hors des franchises culturelles africaines, puisqu’il finit par transpirer un peu partout dans le monde. Cette considération sociale qui émarge dans de la courte vue, a pour entre autre incidence de reléguer la femme en arrière-plan, en mettant à l’index celles qui tentent de sortir de ces stéréotypes. Toute chose qui explique notamment la déféminisation de certaines femmes, intellectuelles, de forte personnalité, entreprenante, bref, des femmes d’exception.

A l’aune de ces réalités, bien de facteurs culturels africains  peuvent être considérés comme des freins à l’épanouissement de la femme, et peut-être pas à son émancipation, puisque le contenu du mot émancipation peut-être diversement apprécié. La culture africaine prône pour une femme réservée, pas aux avants-postes du combat, femme silencieuse, en somme, femme sous tutelle du mâle.

Copyright@www.mazleck.com

Décembre 2016

 
  
Nene Issembe Diallo

Il y a des pans de la culturelle africaine qui prêtent à polémique, à l’instar de la pratique de l’excision, très courante en Afrique de l’Ouest, et qui peut être considérée comme un frein à l’émancipation de la femme. Cette mutilation d’une partie du corps de la femme, est un acte de violence à son encontre.

Il y a d’autres domaines ou la culture participe de l’émancipation de la femme, comme la libéralisation du mariage, par opposition aux pratiques passéistes du mariage forcé, qui continuent de renforcer dans bien de parties du monde, les points d’ombre du tableau de l’émancipation de la femme.

Copyright@www.mazleck.com

Décembre 2016

 
  
Pulchérie Abeme Nkoghe

Dans cette préoccupation, la problématique est de savoir quel contenu donner au mot émancipation de la femme. A mon sens, l’on peut percevoir la culture africaine comme un frein à l’émancipation de la femme, si l’on vient à adosser le sens du mot émancipation à la vision du monde occidentale, qui lie émancipation au détachement de certaines cultures non arrimées au diktat de la civilisation blanche.

Dans le contexte africain, l’émancipation est fondamentalement marquée par le fait pour la femme de sortir de la vie rurale avec son lot de codes sociaux parfois décriés, au profit du monde moderne, distinct d’une assimilation par mimétisme à la civilisation occidentale. Toute chose qui permet à la femme africaine d’évoluer dans la société actuelle, sans forcément être acculturée, c’est à dire, perdre de facto son identité de femme africaine.

Regarder les choses sous cet angle, nous permet, de mon point de vue,  de relativiser les griefs faits à la culturelle africaine, sur le chemin de l’émancipation de la femme.

Copyright@www.mazleck.com

Décembre 2016

 


 
0 Commentaires
 
 
Document sans titre   Le désespoir comble non seulement notre misère, mais notre faiblesse 
Vauvenargues
 
     

Document sans titre

     

Document sans titre

 
     

 
     

Document sans titre
28-02-2012 : Votre avis sur la nomination de Raymond NDONG SIMA à la primature! - 4 avis
12-07-2011 : Que pensez vous du FICA? - 1 avis
12-07-2011 : Arts et Foi: Pour quel intérêt? - 0 avis
PLUS DE SUJETS

 
     
Entrez votre email et soyez informé chaque jour de nos nouvelles informations.

 

 
   
Document sans titre
 
   
Document sans titre   Pierre MBIGOU    Election    Afrique    Politique    Fang    Gabao    PDG    Les panthères    Lionel MESSI    Guinée Equatoriale    Daniel COUSIN    Football    PSD    Libreville    CAN 2012    Ali BONGO    Sylvia BONGO    Gabon    Economie 
 
 

 
L'actualité
TOUTE L'ACTUALITE
SPORT
RELIGION
AGENDA

Nous ?
QUI SOMMES-NOUS ?
NOS PARTENAIRES
Le Grand Invité
LE GRAND INVITE

Photos
PHOTOS REPORTAGES
GALERIE PHOTOS
Le Forum
TOUS LES THEMES
POSTER UN THEME

Web TV
NOS VIDEOS

FACEBOOK mazleck.com
@MAZLECK Sur TWITTER
Flux RSS
 
Copyright © 2009 - 2017 - mazleck.com, Le Pool de l'Actualité sur le Gabon, l'Afrique et le reste du Monde !
mazleckinfogabon@gmail.com| +241 06 88 22 74
 dddd;Site réalisé par D&C VIRTUEL requete invalide supp ip